J’ai lu « Être végétarien pour les nuls »

Quand on choisit de devenir végétarien, il n’est pas toujours facile de savoir par quoi remplacer la viande et le poisson. Peur des carences en fer, peur de manquer de protéines ou de nutriments essentiels à notre santé, les questions ont parfois tendance à se bousculer ! Afin d’acquérir quelques bases sur le végétarisme, j’ai donc décidé de lire Être végétarien pour les nuls. Découvrez ici mon avis sur ce guide dédié aux végétariens débutants 📗.

Avec les nuls, le végétarisme devient facile

Peu importe le thème du livre, la collection « pour les nuls » promet à chaque fois la même chose : apprendre facilement et de manière décomplexée l’essentiel (et même beaucoup plus !) sur un sujet que vous ne connaissez pas ou peu.

J’avais déjà lu La méditation pour les nuls, Le bouddhisme pour les nuls ou encore La criminologie pour les nuls (eh oui, je suis une grande fan de polars 🕵️‍♀️) et je dois dire que je n’ai jamais été déçue par le contenu de ces ouvrages.

Alors évidemment, quand j’ai découvert qu’il existait un opus sur le végétarisme, je me suis précipitée pour l’acheter 🏃‍♀️ !

Comme pour chacun des ouvrages de cette collection, les auteurs sont choisis pour leur expérience et leur expertise. Être végétarien pour les nuls a donc été écrit par deux pointures de la question : Suzanne Havala Hobbs et Alcyone Wemaëre.

La première est diététicienne et docteur en santé publique 👩‍⚕️ dans une université américaine. Elle est également végétarienne depuis 1976 et fait notamment partie du comité de rédaction du Vegetarian Times. Elle a écrit un nombre incalculable d’ouvrages sur le sujet, mais à ma connaissance, seul celui-ci a été traduit en français.

Alcyone Wemaëre est journaliste indépendante. Elle est aussi l’auteure de Paris végétarien (éditions Parigramme, 2012), un guide répertoriant les bonnes adresses végétariennes de la capitale 🥗.

Le fruit de cette collaboration est plus que positif je trouve, même si on différencie aisément la plume de la diététicienne de celle de la journaliste. Comme dans les autres ouvrages des Nuls que j’ai pu lire, le ton est en effet chaleureux et surtout décomplexant, ce qui est particulièrement appréciable quand on est novice dans le végétarisme 🙂. Il s’agit bel et bien d’un ouvrage didactique dans lequel les notions sont abordées de manière simple et progressive.

Le + de cette collection
Les icônes sont un peu la marque de fabrique de cette collection « pour les nuls » et je dois dire que leur présence est vraiment utile, surtout pour un livre aussi copieux (380 pages quand même). Les pictogrammes « À retenir », « Attention », « Astuce » et « Technique » ponctuent ainsi le texte. Pourquoi est-ce pratique me direz-vous ? Eh bien, tout simplement parce qu’après avoir parcouru ce livre une première fois dans son ensemble, cela m’évite de feuilleter des pages et des pages quand je suis à la recherche d’une info bien précise. J’utilise le sommaire ultra-détaillé puis je me focalise sur les parties en regard d’une icône. Cela ne me prend que quelques minutes !

Un guide complet sur le végétarisme…

La quatrième de couverture est plutôt alléchante. En effet, dans ce livre, on nous promet de découvrir comment :

« trouver le bon rythme pour passer à un mode de vie végétarien
préserver votre santé grâce aux bénéfices de l’alimentation végétarienne
assumer l’étiquette « végétarien(ne) »
réaliser des recettes sans viande qui séduiront tout le monde
… et bien plus encore ! »

Sacré programme donc, et le défi relevé est selon moi remporté. Être végétarien pour les nuls est en effet un guide vraiment complet qui aborde le végétarisme sous tous les angles. C’est donc un livre idéal pour celui ou celle qui veut avoir une vision d’ensemble du sujet.

L’ouvrage s’articule autour de 6 grandes parties, que l’on peut aisément lire dans le désordre :

  1. À la découverte du végétarisme
  2. Devenir végétarien, mode d’emploi
  3. Cuisiner végétarien
  4. Recettes végétariennes
  5. Être végétarien tout au long de sa vie
  6. La partie des Dix

Vous détailler chacune de ces parties serait trop long car elle compte elles-mêmes plusieurs chapitres ensuite découpés en sous-parties ! Le livre fourmille d’informations et les auteures ont, je vous le disais, tenter de dresser un panorama très large de la question végétarienne.

Je vais plutôt revenir sur les passages qui m’ont particulièrement intéressée, et notamment la première section qui concerne les différents types de végétarisme. Du vegan au flexitarien, en passant par le crudivorisme ou encore le frugivorisme, j’ai trouvé ce « point vocabulaire » particulièrement intéressant. Le chapitre évoque ensuite de nombreuses autres questions : depuis quand le végétarisme existe-t-il ? Pourquoi devenir végétarien ? Où sont-ils les plus nombreux ? Pourquoi tant d’idées reçues ? Bref, j’ai trouvé réponse à bon nombre de mes interrogations et ce, dans un style synthétique et clair 👌.

La deuxième partie était sûrement celle que j’attendais le plus car elle concerne la nutrition à proprement parler. On y acquiert donc des connaissances pratiques pour devenir végétarien tout en prenant soin de sa santé. Où trouver le fer, les protéines, les vitamines et autres nutriments quand on est végétarien ? Quelles sont les erreurs à ne pas commettre ? Faut-il prendre des compléments alimentaires ? Le propos est riche sans tomber dans l’overdose d’informations. Une fois tout cela lu, on sait clairement vers quels aliments s’orienter et surtout on sait que cela peut se faire sans prise de tête ! Moi qui avais tendance à comptabiliser mes apports nutritionnels par peur d’être carencée, je dois dire que ce livre m’a vraiment détendue et qu’il m’a appris à me faire confiance 🧘.

Toujours dans cette idée d’accompagner les débutants, les auteures donnent également des conseils très concrets sur les bases de la cuisine végétarienne 👩‍🍳 : faire ses courses différemment et découvrir d’autres points de vente que les supermarchés, revisiter les recettes traditionnelles en utilisant les alternatives à la viande (tofu, seitan, etc.), sortir de ses rayons habituels pour tester de nouveaux produits… Bien que végétarienne relativement aguerrie, j’ai apprécié de revoir mes fondamentaux pour solidifier l’ensemble de mes connaissances mais aussi les réajuster !

Ce livre s’adresse aux (futurs) végétariens mais pas que ! On y trouve en effet de nombreuses infos pour les végétaliens et notamment les alternatives aux produits laitiers et aux œufs.

… mais un guide d’un intérêt inégal

C’est le seul reproche que je pourrais faire à ce livre dédié au végétarisme. À force de vouloir tout dire, à force de vouloir s’adresser au plus grand nombre, on aboutit à des passages qui n’intéressent qu’une minorité des lecteurs.

La cinquième partie « Être végétarien tout au long de sa vie » est à ce titre un très bon exemple. On y apprend ainsi comment :

  • mener une grossesse végétarienne
  • assurer l’équilibre nutritionnel d’un bébé végétarien, puis d’un enfant et d’un ado
  • être végétarien et sportif
  • être végétarien et senior

J’ai 40 ans, je ne tomberai plus enceinte et je ne suis pas sportive de haut niveau. Sur les 60 pages de ce chapitre, seules 16 m’ont intéressée (celles concernant les enfants puisque j’en ai 3).

De la même façon, je ne me suis pas sentie concernée par les chapitres « Être le seul végétarien de la maison » ou encore « Être végétarien en société » où les auteures nous livrent leurs conseils pour bien gérer les invitations à dîner, sortir au restaurant ou voyager végétarien. Les astuces sont certes intéressantes mais au bout de quelques pages, j’ai vite eu la sensation que le propos se répétait et les auteures faisaient ici un excès de zèle. Faut-il vraiment passer en revue toutes les situations au risque parfois de donner l’impression de faire du remplissage…

Je ne vais pas vous énumérer tous les passages survolés, voire non lus (comme celui sur les ustensiles de cuisine), mais je dirais que sur les 380 pages du livre, seule une moitié m’a vraiment intéressée. Était-ce dû en partie au fait que j’avais déjà quelques bases sur le végétarisme ? Probablement.

Néanmoins, je recommande ce livre pour :

  • ses infos vraiment pertinentes concernant l’équilibre nutritionnel : je m’y reporte encore bien souvent quand j’ai un doute sur mes menus
  • la partie consacrée aux recettes végétariennes : on y trouve en effet des recettes incontournables
  • la sixième partie (ou « partie de dix ») qui répertorie notamment quelques ouvrages et sites internet utiles pour les végétariens souhaitant aller plus loin.

Et vous, qu’en avez-vous pensé ?

Être végétarien pour les nuls, Suzanne Havala Hobbs et Alcyone Wemaëre, Éditions First, 22,95 €